Jour 27 : de Waldshut à Schaffhausen (66 km)

C’est sous les nuages que nous remballons notre campement. Le fond de l’air est frais et nous espérons vivement qu’il ne pleuvra pas aujourd’hui (spoiler : il pleuvra bien aujourd’hui).

God bless mohnschnecken !

La première partie du trajet jusqu’à Rheinfelden est un peu décevante. Nous roulons en grande partie sur des départementales assez fréquentées, même si nous avons souvent un espace dédié sur la route. De plus, il y a pas mal de dénivelé comparé à d’habitude. Le paysage est plus banal que la veille, le temps est gris, rien de folichon… Tiens donc, mais ce ne serait pas des gouttes que l’on sent la ? Par chance, nous trouvons rapidement un café où nous abriter. La tenancière a même des mohnschnecken : viennoiseries briochées roulées fourrées (sans doute à l’amande). On adore, juste le temps de les déguster et la pluie se calme. Timing parfait, on sent qu’on est bien chez les Suisses !

Et une bonne grimpette pour la p’tite dame !

La deuxième partie du trajet est plus sympa car on roule dans des forêts en bordure du Rhin. Par contre, une chose devient certaine : la Suisse c’est pas plat, et Cécile elle aime le plat. On entend ça et là des soupirs de mécontentement et des jurons (« Ils vont nous faire prendre toutes les côtes possibles ces ba***** ! ») qui atteignent leur apogée au milieu des vignes. Nous reprenons nos esprits pendant notre pause déjeuner à côté des chutes du Rhin. Tiens, on dirait qu’un autre orage approche. Nous laissons la pluie passer à l’abri d’un toit en nous dorlotant pour créer de la chaleur humaine.

Swiss Way of life

Après quelques kilomètres et de belles côtes qui ont fini d’achever définitivement les jambes de Cécile, nous arrivons enfin à Schaffhausen, jolie petite ville entourée par les vignes. Nous logeons dans un camping Suisse en bord de Rhin, cher (34 F) mais très coquet. Nous observons un couple de suisses dîner aux chandelles au bord de l’eau, entourés de cygnes, couverts, plat cuisiné, verres de vin… « Swiss Way of life ». Ahhhh ils sont loin les campings français et les « Patrick Chirac » qui se trimballent en slip de bain, un rouleau de PQ à la main ! En ce qui nous concerne, notre activité du soir est simplement de casser la croûte sur une berge en observant une famille de cygnes faire sa toilette avant de passer une bonne nuit. Ah les choses simples de la vie. Une bière, des chips, des cygnes et voilà des chaouw heureux !


  • Distance parcourue : 66 km
  • Temps de pédalage : 3h50
  • État physique : les jambes en compote pour Cécile
  • Sur les ondes de Velaouw FM : rien, on n’ose pas trop mettre notre musique sur l’enceinte en Suisse 😅
  • Hébergement : camping Schaffhausen

Article mis en selle via smartphone.

2 Comments

Add Yours →

Laisser un commentaire