Jour 32 : de Ulm à Donauworth (94 km)

Aujourd’hui, nous nous réveillons plus tôt qu’à l’accoutumée car nous prévoyons de faire une grosse étape : nous avons 90 km à pédaler pour rejoindre Donauworth. Nous espérons ainsi prendre un peu d’avance sur la journée suivante qui risque d’être pluvieuse. Nous partons donc déterminés à 9h, le cuissard, le casque et les gants ajustés.

L’Allemagne et ses douceurs

Dans un premier temps le paysage est mignonnet. Nous alternons entre bords du Danube fleuris et chemins forestiers. Plutôt agréable donc, sans être transcendant non plus… Les pauses touristiques sont donc remplacées par des pauses culinaires. Depuis que Solenne nous a ouvert les yeux sur la passion des Allemands pour la glace, nous avons l’impression d’avoir découvert nouveau continent de saveurs, situé juste à côté du continent viennoiseries. Et comme chaque village dispose d’un glacier ouvert, même le dimanche, nous sommes assurés de pouvoir conclure notre déjeuner avec un cornet.

Un jardin de bières comme une mirage…

Après une bonne glace, nous repartons remontés comme des coucous. Mais le chemin devient de plus en plus rébarbatif, notamment la dernière partie dans la campagne allemande avec un bon petit vent de face qui oblige à pédaler dans les descentes… Dieu merci, au milieu de ce désert agricole, nous voyons au loin un « Biergarten » comme un mirage. Ces « jardins de bière » sont des brasseries en plein air où l’on pouvait initialement manger sa propre nourriture si l’on commandait à boire. Mais à voir ce parking rempli de voitures, ce Biergarten n’est pas comme les autres. Ce sont des centaines de seniors allemands qui se retrouvent au milieu de cette campagne pour boire des bières et danser sur la musique d’un orchestre local. Surtout, on y propose des pâtisseries alléchantes pour le plus grand plaisir de Charles qui n’a pas pu résister.

On en a pas fini avec la pluie !

C’est bon, les batteries sont pleines, nous arrivons à Donauworth sans encombre avant la pluie… Comme la veille, nous dormons dans le camping d’un club de canoë, les pieds dans l’eau du Danube. Et la tête sous l’eau aussi puisque, à l’heure où l’on écrit ces lignes, un orage s’abat sur nous.


  • Distance parcourue : 94 km
  • Temps de pédalage : 5h20
  • État physique : rebonjour les irritations dûes à la selle !
  • Sur les ondes de Velaouw FM : Encore un matin de Jean Jacques Goldman.
  • Hébergement : camping Kanu Club de Donauworth

Article mis en selle via smartphone.

2 Comments

Add Yours →

Laisser un commentaire