Jour 26 : Saint-Louis > Waldshut (80 km)


C’est de la Bâle

Malgré la vétusté du camping de Saint-Louis nous y passons une très bonne nuit. C’est avec une pointe d’excitation que nous faisons nos affaires ce matin car nous allons aujourd’hui quitter la France pour de nouveaux horizons. Nous empruntons la passerelle des trois pays, traversons rapidement la ville allemande de Weil-am-Rhein puis la ville Suisse de Bâle qui se réveille lentement d’une soirée de fête nationale agitée. Le bâlois le plus téméraire est sans doute celui qui se laisse dériver dans le courant du Rhin avec sa bouée. Il paraît que c’est une activité courante dans le coin… Étrange 😕 ! Alors que nous nous attendions à une ville froide constituée de buildings, nous découvrons un Bâle au centre ville pittoresque, avec des quartiers bordés de canaux. Mais nous ne sommes pas au bout de nos surprises…

C’est baow la Suisse

Tout au long de notre route, nous traversons des petits villages bien mignons et paisibles. Divers paysages se déclinent pour le plus grand plaisir de nos pupilles : petites montagnes verdoyantes, forêts denses, berges bucoliques au bord du Rhin… Il n’y a pas à dire, ils ont un beau pays ces Suisses ! Et sans doute les Allemands aussi puisqu’ils sont seulement de l’autre côté du Rhin. Cependant, on est loin des autoroutes à vélo que l’on a pu connaître en France… Le terrain est vallonné, nous gravissons des côtes courtes mais très raides et il y a beaucoup de chemins faits de cailloux et de graviers, plus adaptés aux VTT qu’aux vélos de tourisme… Heureusement, des mirabelliers le long du chemin nous permettent de reprendre des forces ! Alors que nous nous offrons une pause déjeuner bien méritée sur une berge du Rhin, nous remarquons que les aires de pique-nique suisses sont 4 étoiles (et nous croyions avoir tout vu à La Réunion) : foyer avec grille intégrée, tournante, bois à disposition, huile de cuisson, brosse et liquide vaisselle pour nettoyer. Tout ça à disposition gratuitement en pleine nature. Quelle classe !

Sinon, les Suisses et leur folie des bunkers, on en parle ? On en a croisé des dizaines sur le chemin ! Notre curiosité nous à mené vers cette vidéo qui explique pourquoi la Suisse est le pays le mieux équipé en bunkers au monde par nombre d’habitants.

Camping 4* et douche payante…

Ce soir, nous dormons côté allemand à Waldshut. Les tarifs sont raisonnables mais il faut payer 1€ pour 4 mn de douche top chrono. Ils rigolent pas ces allemands. Nous dînons dans le centre ville de Waldshut qui vaut le détour.

Article mis en selle via smartphone à énergie solaire.

2 Comments

Add Yours →

Bonjour les amis
Continuez à commenter votre périple d’une façon aussi suggestive ; on s’y croirait !
Par ailleurs le chocolat est un bon complètement alimentaire pour le velo ; c’est le moment d’en profiter !!!
Bonne suite

Laisser un commentaire