Jour 43 : Vienne > Bratislava (75 km)

  • Distance parcourue : 75 km
  • Temps de pédalage : 4h10
  • État physique : on se remet en selle sereinement
  • Sur les ondes de Velaouw FM : Stash Stash des Bratisla Boys
  • Hébergement : auberge de jeunesse Chors

Il est 7h30, Vienne s’éveille ainsi que Velaouw qui remballe ses affaires pour repartir vers de nouveaux horizons. On a aimé le voyage dans le temps qu’offre la capitale autrichienne même si le tourisme de masse donne parfois l’impression d’être dans un gigantesque parc d’attraction. Que reste-t-il d’authentique ?

Chouette, une déviation

La sortie de Vienne est agréable car la ville est parfaitement aménagée pour les cyclistes, notamment vers le Prater et son autoroute à vélo. La suite par contre est d’un ennui mortel. Nous roulons d’abord en contrebas d’une digue complètement droite, sans aucune vue pour nous divertir. Puis les panneaux nous indiquent une déviation que nous suivons. « Chouette, le chemin sera sans doute plus sympa !« . En effet, on se retrouve dans la campagne autrichienne ce qui nous permet d’observer la vie agricole, entre autres la récolte des oignons. Mais nous nous retrouvons rapidement sur des nationales fréquentées où des véhicules nous dépassent à toute vitesse (même s’il faut souligner que les automobilistes autrichiens respectent les distances de sécurité avec les vélos).

On s’enfonce dans l’Est

Nous voilà en Slovaquie. Le poste frontière est à l’abandon, sûrement depuis 2007 année pendant laquelle la Slovaquie est entrée dans l’espace Schengen. L’arrivée sur Bratislava n’est pas folichonne, comme c’est le cas dans beaucoup de grandes villes. Mais une fois dans la capitale, on découvre un centre charmant et animé truffé de petits bars et restaurants sympas. Nous découvrirons tout ça demain un peu plus en détail.

Ce soir, nous dormons dans une auberge de jeunesse dont les lits sont dans des « capsules », comprenez boîtes a chaussures, qui permettent soit disant de préserver son intimité.

Article mis en selle via smartphone.

Laisser un commentaire