Jour 6 : Azay-le-Rideau > Chenonceau (61 km)

  • Distance parcourue : 61 km
  • Temps de pédalage : 3h10
  • Fessomètre : R.A.S
  • État physique : Charles manque un peu de sommeil. Cécile aimerait bien faire un jour off.
  • Sur les ondes de Velaouw FM : Highway to Hell de AC/DC

C’est avec un doux bruit de gouttes de pluie tombant sur la toile de tente que nous attaquons cette journée. Autant vous dire que dans ces cas-là, on resterait bien couchés ! Heureusement, ça n’a pas duré. Un p’tit dej dans l’café du coin et on attaque.

Ce matin, nous suivons un bout du tracé « l’Indre à vélo » qui comme son nom l’indique, suit l’Indre. C’est plutôt de la petite route de campagne que de la piste cyclable. Et au plus grand bonheur de Cécile… c’est bien valloné ! De nombreux petits lopins de terre privés bordent la rivière, sans doute des résidences d’été pour pêcheurs avec petit ponton, hutte et barbecue. Nous croisons encore quelques maisons troglodytes et pas mal de moulins à eau. Pour rejoindre Chenonceau, notre point de chute du jour, nous quittons l’Indre à vélo et devons emprunter des départementales assez fréquentées et désagréables à rouler. Leur seul point fort est qu’on peut tracer !

Chenonceau, pieds dans l’eau

Une fois arrivés au camping, nous piquons une tête dans la piscine avant d’attaquer la visite du château de Chenonceau. Charles était persuadé que ce château était construit sur la Loire… alors que c’est le Cher ! À la base, il était construit sur les fondations d’un moulin. Par la suite, un pont a été commandé par Diane de Poitiers pour rejoindre l’autre rive. Et enfin, Catherine de Médicis, fidèle à sa folie des grandeurs, s’est dit : « pourquoi on n’agrandirait pas notre demeure sur le pont ?« . Et tadam, voilà Chenonceau tel qu’on le connaît aujourd’hui. Il n’y a pas trop de monde en fin d’après midi. La visite (non guidée) des intérieurs est intéressante. Son état est vraiment impeccable. Malheureusement, nous nous rendons compte que dans les châteaux, tout n’est pas d’origine. Il y a un travail énorme de reconstitution avec des mobiliers et matériaux d’époque ou dans le style de l’époque. Si vous êtes dans le coin, sa visite mérite le détour.

Nous comptons encore visiter un château dans les prochains jours, Chambord ! Ce soir, nous dormons au camping Le Moulin Fort plutôt sympa avec piscine et longeant le Cher.

Article mis en selle via smartphone.

2 Comments

Add Yours →

Laisser un commentaire