Jour 15-16 : de Bourbon Lancy à Dompierre sur Besbre (45 km)

Allons nous faire porter Pal !

En préparant notre étape suivante sur le tracé de l’EuroVelo 6, Cécile s’est aperçue qu’on ne passerait vraiment pas loin du parc d’attractions du Pal… Une fois l’idée dans la tête de Cécile, Charles ne peut que s’incliner avec un « ok chérie, allons au Pal » (merci Pierre pour cette suggestion !). Du coup, au lieu de faire une vraie étape dimanche, nous quittons le tracé de l’EuroVelo et ne faisons qu’une balade de 25 km pour rejoindre le camping de Dompierre sur Besbre. L’occasion pour nous de partir tard (genre 16h) et de faire ce que nous n’avons pas le temps de faire d’habitude : glander.

Une journée placée sous le signe des sensations fortes

Lundi matin, nous partons en vélo au Pal qui n’est qu’à quelques kilomètres du camping de Dompierre sur Besbre. Pour ceux qui ne connaitraient pas Le Pal, c’est LE parc d’attraction et parc animalier de la zone. Tellement réputé que quand Cécile était jeune, ses camarades de Nevers disaient « tu te crois au Pal ? » pour dire que quelqu’un prenait ses rêves pour des réalités. Alors que nous nous attendions à retrouver un parc vieillissant, nous avons été agréablement surpris de constater que le parc s’était agrandi avec de nouvelles attractions plutôt cools (mention spéciale pour le Yukon Quad) ! Nous avons aussi été contents de retrouver les attractions mythiques de ce parc (oui Sabrina, nous avons fait un tour de Tigre et même Kong Kong et le bateau pirate !).

Une première victime de la canicule…

Le cœur retourné par toutes ces montagnes russes, nous quittons le parc en pensant retrouver le calme de notre camping municipal. Quand soudain, sur la route alors que nous pédalons pépères, une vive explosion retentit. Charles sursaute sur sa selle : « C’était un coup de fusil !?« . Mais Cécile comprend tout de suite, au vu des zigzags que fait son vélo, qu’il s’agit de l’explosion d’un de ses pneus. Une inspection rapide du véhicule suffit à Charles pour poser son diagnostic : la chambre à air a littéralement explosé (heureusement, le pneu est indemne) ! Du jamais vu pour notre mécano. Sans doute une surpression à cause de l’exposition du vélo en plein soleil caniculaire toute la journée. Malheureusement, nous avons pédalé léger pour aller au Pal… Charles est obligé de faire l’aller-retour en vélo au camping qui est à 6 km de vallons pour aller chercher la trousse à outils. Pendant ce temps, Cécile l’attend sagement entre la route et un chantier. C’est avec un sang-froid et une technicité remarquable qu’il change la chambre à air avec l’aide de son assistante.

Un article mis en selle sur smartphone.

Laisser un commentaire