Jour 62 : de Kladovo à Novo Selo (98 km)

Bonne nouvelle, l’eau est revenue à Kladovo ! Nous pouvons donc nous préparer en toute tranquillité avant d’enfourcher notre vélo.

Tiens voilà de la montée ! D’la montée, du gravier, d’la montée, du gravier ! 🎶

En sortant de Kladovo, on démarre direct par une montée histoire de nous mettre dans le bain. Nous partageons la route avec les automobilistes mais elle est large et pas trop fréquentée. En haut de la colline, nous avons un beau point de vue sur Kladovo et le Danube. La campagne qui nous entoure est aride. Puis, le chemin de l’EuroVélo 6 nous fait descendre de long du Danube. La bonne nouvelle c’est que la route est paisible et jolie. La mauvaise, c’est qu’une bonne partie est faite de gravier faisant flotter les deux roues, le pire ennemi des cyclotouristes sans doute ! Heureusement, Ralf repère un pêcher sauvage qui nous permet de nous délecter de quelques fruits juteux pour reprendre du poil de la bête.

Nous parvenons tant bien que mal à rejoindre Negotin pour le déjeuner où nous trouvons un restaurant avec une carte incompréhensible et une serveuse ne parlant ni anglais ni russe. Heureusement, un gentil bulgare trilingue nous aide à déchiffrer le menu et à commander.

L’après-midi, nous reprenons la route direction la Bulgarie ! Mais avant, l’EuroVélo 6 nous fait traverser des montagnes, encore ! On ne l’avait pas vu venir celle-là ! Mais les paysages sont beaux et les villages authentiques. Nous nous retrouvons dans les vignes et nous pouvons même cueillir du raisin sauvage au bord de la route.

Bulgarira bien qui bulgarira le dernier

Nous arrivons à la frontière bulgare bien fatigués par la route de la journée et de son dénivelé. Tiens, nous prenons une heure de plus car nous changeons de fuseau horaire. Il est 16h30, nous avons fait 79 km… et si nous dormions à Bregovo, la ville frontalière ? Pas de chance, il n’y a ni camping ni hôtel. La prochaine grande ville est Vidin, à plus de 30km de là… Cécile déchante et le soleil est déjà bien bas 😰

Nous choisissons de ne pas prendre la route la plus courte car c’est aussi celle qui a le plus de dénivelé. Nous longeons donc le Danube en espérant trouver un hébergement avant Vidin. En entrant dans le village de Novo Selo, nous apercevons avec joie un panneau « Camping/guesthouse« . Heureusement, un anglais vivant là (pour quelle raison un anglais s’installe-t-il dans ce coin pommé !?) nous montre la voie car il n’y a aucune indication, aucune trace de cet endroit non plus sur nos diverses cartes/appli. Les chambres étant déjà prises, ce sera camping ce soir. Il y a des sanitaire propres et de l’eau chaude… le luxe ! Dans ce bled, il y a même un restaurant au bord du Danube… que demande le peuple !? Rien à part de passer une bonne nuit pour reprendre des forces.


  • Distance parcourue : 98 km
  • Temps de pédalage : 5h40
  • État physique : Cécile est épuisée
  • Sur les ondes de Velaouw FM : Yamore de Césaria Evora
  • Hébergement : camping à Novo Selo

Article mis en selle via smartphone.

1 Comment

Add Yours →

Laisser un commentaire