Jour 64 : de Lom à Oryahovo (80 km)

Finalement, même dans le voyage une petite routine s’installe. Le réveil sonne. Charles se réveille instantanément. Cécile grogne sous sa couette et attend le dernier moment pour se lever. On remballe nos affaires et nous cherchons un boui-boui pour le petit déjeuner. Ralf mange un snack salé et nous grignotons des gâteaux industriels en tout genre. C’est parti pour une nouvelle journée !

4000 kilomètres dans les pattes !

Encore une fois, nous arrivons très vite sur une côte. Non décidément, la Bulgarie c’est pas plat ! Mais ces montées nous permettent d’avoir parfois des jolis points de vues. Même si dans l’ensemble on n’est pas sur des paysages de folies. Ce sont surtout des champs jaunes-marrons à perte de vue. On en devient même contents de voir des petites fleurs bleues pour égayer le tableau ! Et c’est dans ce no man’s land bulgare que nous atteignons les 4000 km ! On est pas peu fiers 😉

À midi, nous déjeunons à Kozlodouy. Les restaurants proposent tous plus ou moins le même menu : des soupes, des salades et des grillades. Et bien sûr, en dessert des crêpes ou « palacinke » en langage local. Un des seuls mots que nous connaissons 😂. Il y en a partout ici !

Direction Oryahovo !

Cette après-midi, il y a un peu moins de dénivelé et nous roulons à une bonne allure. La première portion de la route était plus fréquentée mais cela n’a pas duré trop longtemps. Avant d’arriver à Oryahovo, nous faisons une pause sur une plage du Danube et Ralf en profite pour se baigner.

Quand nous atteignons Oryahovo, nous constatons que la ville est perchée sur une colline et que nous devons tout monter… Nous arrivons en sueur dans notre hôtel tout confort qui se trouve être aussi le meilleur restaurant de la ville selon Google maps ! Tant mieux, nous dînons sur place, tous les trois en compagnie d’un chien au sourire ravageur (cf photo).


  • Distance parcourue : 80 km
  • Temps de pédalage : 4h20
  • État physique : pas foufou
  • Sur les ondes de Velaouw FM : Que sera de Wax Tailor
  • Hébergement : hôtel Old House

Article mis en selle via smartphone.

Laisser un commentaire