Jour 67 : Byala > Ruse (62 km)

  • Distance parcourue : 62 km
  • Temps de pédalage : 3h30
  • État physique : alhamdoulilah ça va !
  • Sur les ondes de Velaouw FM : Simarik de Tarkan

Non avons passé une très bonne nuit dans notre hôtel « Verona » à la décoration douteuse. Diamants, strass, paillettes et faux cuir blanc nacré, on se croirait plutôt dans une boîte de nuit de seconde zone qu’en Italie. Mais le petit déjeuner est super ! Aujourd’hui, direction Ruse/Roussé/Pyce.

Bientôt le maillot à pois pour Velaouw !

Devinez comment commence la journée ? Par une belle côte pardi ! 8 longs kilomètres de montée. C’est le prix à payer pour ne pas rouler sur l’autoroute. Même après cette montée, nous avons le droit à des vallons jusqu’à Rusé. Nous sommes encore dans la campagne bulgare rien de transcendant.

L’arrivée à Rusé n’est pas très agréable mais il y a un centre-ville sympathique où l’on déjeune sur une terrasse. Nous sommes un peu émus de partager ce dernier repas avec Ralf. Pourquoi dernier repas ? Car nous prenons le bus ce soir pour la Turquie !!! Ah vous ne vous y attendiez pas à celle-là !

Coup de théâtre !

Depuis le passage des portes de fer en Serbie, nous voyons de moins en moins d’intérêt touristique à notre voyage qui s’est transformé à la fin en épreuve sportive. Nous avons aimé nous dépasser et nous ne sommes plus qu’à 270 km de Constantia mais il est temps pour nous de suivre notre cœur et il nous mène à Istanbul. L’aventure Velaouw touche donc à sa fin même si des petites vacances en Turquie nous attendent. C’est notre cerise sur le gâteau. Et quel gâteau ! Mais l’heure n’est pas au bilan. Nous allons devoir rentrer en France avec nos vélos et ça sera encore l’aventure ! Restez connectés !

Dédicace à Ralf

On fait aussi une dédicace à Ralf avec qui nous avons partagé la fin de ce voyage. On a eu beaucoup de chance de croiser son chemin. Ses connaissances en russe nous ont bien aidé dans ces endroits où personne ne parle anglais. Nous avons beaucoup appris avec lui et beaucoup partagé. Nous lui souhaitons bon vent pour la fin de son périple jusqu’au delta du Danube.

Article mis en selle via smartphone.

5 Comments

Add Yours →

Laisser un commentaire