Jour 21 : de Dole à Besançon (62 km)

Winter is coming

Chouette la canicule est finie ! Dès la première averse hier soir dans notre tente, la température avait instantanément baissée de 10 degrés, le pied ! Et au réveil, la pluie avait cessé pour nous laisser une fraîcheur revigorante et nous permettre de ranger notre campement au sec. Mais nous ne sommes pas dupes, la météo annonce des averses orageuses tout le weekend… Nous n’aurons pas toujours la chance de passer entre les gouttes.

C’est donc prêts à dégainer nos vêtement de pluie plus rapidement que notre ombre que nous partons en direction de Besançon. Pour cela, nous pédalons en suivant le Doubs et le canal du Rhône au Rhin qui parfois s’entremêlent. Malgré le temps nuageux, nous sommes charmés par la vallée du Doux qui est bordée de petites montagnes tantôt rocheuses tantôt recouvertes d’une forêt dense. S’il y a plus de relief dans le paysage, le chemin est quant à lui toujours aussi plat car nous roulons au creux de la vallée.

Le calcaire, c’est son affaire

Nous faisons un tout petit détour pour visiter les grottes d’Osselle, qui sont constituées d’un long réseau de tunnels souterrains de plus de 14 km. La grotte est impressionnante avec ses formations de calcaire et la visite intéressante. On y retrouve même des ossements d’ours vieux de 40000 ans ! On vous recommande cette visite mais n’oubliez pas votre pull : il fait 13 degrés à l’intérieur…

Le ciel nous tombe sur la tête

Quand nous sortons de la grotte, c’est un déluge qui s’abat sur nous. Il est 14h, nous avons le ventre vide et pas de pique-nique. Nous décidons donc de n’écouter que notre courage et d’enfourcher nos vélos parés de nos tenues de combat…. Euh de pluie ! On apprécie moins le paysage sous ce déluge mais on pédale beaucoup plus vite : 23 km heure de moyenne, on a même fait notre premier excès de vitesse sur une route limitée à 20 😂 ! On a quand même pris le temps de faire une photo du tunnel de Thoraise, très joli avec son rideau d’eau, qui permet aux péniches de traverser la montagne. Nous nous arrêtons au premier restaurant que nous croisons sur la route… À l’entrée de Besançon. Note pour les prochains : le chemin entre Dole et Besançon est un « no man’s land » prévoyez votre goûter !

Un weekend à Briançon… eeuh Besançon !

Nous sommes archi-contents de retrouver Besançon pour plusieurs raisons. D’abord car nous savons que nous allons dormir au sec grâce à François et Manon qui nous prêtent leur appartement (mais que nous ne verrons pas ☹️) : à nous l’étendoir à linge abrité et la machine à laver (un grand merci à eux) ! De plus, nous retrouvons Toun, Adeline et Lya qui font gentiment le déplacement jusqu’à Besançon pour nous voir en chemin ! Au programme pour cette fin de journée : balade en centre-ville, apéro, fondue et Uno… Parce que c’est aussi ça les vacances 😁 !


  • Distance parcourue : 62 km
  • Temps de pédalage : 3h10
  • Fessomètre : RAS
  • État physique : Cécile a de moins en moins de courbatures.
  • Sur les ondes de Velaouw FM : So am I de Ava max
  • Hébergement : chez François

Article mis en selle via smartphone.

Laisser un commentaire