Jour 34 : de Gromehring à Regensburg (83 km)

Après une bonne nuit au chaud dans une chambre douillette et un petit déjeuner buffet à un prix imbattable (3€ par personne !), nous remontons sur nos vélos dans de bonnes dispositions. Et en plus, le soleil est de sortie « mashallah » 🙏.

La « Deutsch Touch »

Notre objectif du jour est de rejoindre Regensburg et pour cela nous prenons surtout des digues. Ahhh, ces bonnes vieilles digues que nous avons tellement empruntées sur les bords de Loire. Elles nous auraient presque manquées. Mais le paysage est joli et pour le dépaysement, nous le vivons dans des petites choses du quotidien : dire « Hallo » aux cyclistes pour les saluer, dire « Tchuss » pour dire au revoir (ont-ils trop lu Titeuf ?), admirer le choix des supermarchés au rayon soupes et sauces en poudre, entendre tout le temps les cloches des églises sonner (plusieurs fois par heure même), boire une bière dans un Biergarten, se goinfrer de gâteaux et viennoiseries gourmandes…

2000 km « an der Donau » (sur le Danube)

Nous pourrions parler de l’Allemagne encore longtemps mais revenons à l’essentiel : nous avons passer le cap des 2000 bornes aujourd’hui ! Qui l’eut cru ? Sûrement pas Cécile en tout cas ! Ce qui voudrait dire que nous sommes presque à la moitié de notre périple. Pour fêter ça, nous montons sur notre trône de bois (le trône de fer des gueux) pour un pique-niquer avec vue sur la campagne allemande.

Ils nous mènent en bateau !

Cet après-midi, nous passons par le Kloster Weltenburg : une jolie abbaye connue pour sa bière. De là, nous avons le choix entre suivre le tracé de l’Euro Vélo 6 dans la montagne, indiqué comme extrêmement pentu, ou prendre un itinéraire alternatif par bateau qui passe dans les belles gorges du Danube… Charles étant un peu fatigué (🤣), nous avons préféré prendre le bateau… Cette petite croisière de 30 minutes est un peu chère (9,50€ par personne) mais elle vaut le coup. Le bateau se laisse porter par le puissant courant du fleuve dans les méandres.

Arrivés à Kelheim, nous donnons de bons coups de pédales pour rejoindre Regensburg, et aussi pour faire la course avec les péniches du Danube (qui ont lamentablement perdu sans même savoir qu’elles participaient). Bien sûr, une pause viennoiserie est indispensable pour recharger nos batteries. Nous arrivons au camping en fin de journée. La visite de Regensburg attendra demain matin.


  • Distance parcourue : 83 km (dont 5 en bateau)
  • Temps de pédalage : 4h15
  • État physique : bien remis après une nuit sous un toit
  • Sur les ondes de Velaouw FM : Sous le vent de Céline Dion et Garou
  • Hébergement : camping Azur Regensburg

Article mis en selle via smartphone.

Laisser un commentaire