Jour 47 : Komarom > Domos (78 km)

  • Distance parcourue : 78 km
  • Temps de pédalage : 4h10
  • État physique : imhotep
  • Sur les ondes de Velaouw FM : Kids de MGMT
  • Hébergement : camping de Domos

Un réveil thermal

Qu’il est bon de commencer sa journée dans les bains chauds et le jacuzzi des Thermes ! Ce matin, nous prenons notre temps. D’abord parce qu’en tant que bon français, nous voulons rentabiliser les 26€ de notre nuit au camping thermal. Mais surtout, nous savons que la distance est trop longue pour rejoindre Budapest et que nous ferons étape à mi-chemin. Le ciel est toujours menaçant et il y a des averses et des orages par ci par là. Nos chances de rouler au sec aujourd’hui sont infimes.

À Komarom, on met la gomme

En partant de Komarom, nous traversons le Danube pour emprunter la rive gauche côté slovaque, plus conseillée car moins fréquentée que la rive droite. Alors que nous craignons de nous retrouver dans des chemins boueux comme la veille, nous roulons finalement sur des routes goudronnées où l’on peut mettre la gomme… Quelle belle invention le goudron ! Le paysage est aussi plus attrayant. Nous traversons la campagne slovaque et ses lapins qui gambadent de prés en prés. Nous retrouvons aussi les bords du Danube qui sont ici plus sauvages avec des plages par-ci par-là. D’ailleurs, c’est sur l’une d’elle que l’on choisit de faire notre pause pique-nique qui se conclue sous la pluie battante.

On trace notre route !

Par la suite, les panneaux de l’Euro vélo 6 nous emmènent encore dans un traquenard : un chemin boueux en creux de digue puis un chemin herbeux sur la digue. Nous choisissons de faire fi de ces panneaux et de retrouver la route principale, une voie rapide pour les voitures mais pas trop fréquentée. Après quelques kilomètres, nous atteignons la ville de Sturovo qui offre un magnifique panorama sur la basilique d’Esztergom surplombant le Danube. Nous traversons le fleuve pour rejoindre la Hongrie et nous quittons définitivement la Slovaquie. Après une pause café à Esztergom, nous reprenons notre chemin direction Domos. Il y a un peu de dénivelé mais surtout de belles montagnes qui entourent un Danube toujours aussi sauvage : un plaisir pour les yeux. Enfin la Hongrie nous montre ce qu’elle a dans le ventre ! Notre camping, parfaitement situé, nous permet de profiter du panorama pendant le dîner. Il paraît que l’étape de demain réserve aussi de beaux paysages… Elle nous mènera surtout à Budapest, la « perle du Danube ».

Article mis en selle via smartphone.

Laisser un commentaire